Comment éviter les pièges du crédit à la consommation dans mes finances personnelles ?

crédit à la consommation

Publié le : 16 décembre 20238 mins de lecture

Il est parfois difficile de se passer d’un crédit à la consommation. Quand le budget manque et que besoin de financer un bien matériel ou un projet devient inévitable, le recours au prêt à la consommation devient la solution. Néanmoins, les pièges sont bien réels, notamment le risque de surendettement. Pour les éviter, une gestion financière responsable et une approche prudente s’imposent. Voici quelques conseils pour vous aider à éviter les écueils associés au prêt consommation.

Avant de vous renseigner sur un crédit : examinez votre capacité financière

Le premier réflexe avant de solliciter un crédit à la consommation comme ceux proposés sur particuliers.sg.fr consiste à étudier de près votre budget. Dressez la liste de l’ensemble de vos revenus mensuels (salaire, revenus complémentaires, allocations, etc). Tenez compte aussi de vos rentrées annexes. En parallèle, listez toutes vos dépenses mensuelles fixes (loyer, crédit immobilier, autres prêts, assurances, charges etc.). Identifiez également les dépenses pouvant varier d’un mois à l’autre, comme les courses alimentaires, les sorties, les loisirs, etc. Estimez ces dépenses au mieux en fonction de vos habitudes de vie. En effet, le fait de contracter un crédit ne doit pas vous priver de vos plaisirs habituels. Prenez aussi en compte les dépenses imprévues ou les coûts futurs prévisibles, tels que les réparations de voiture, les frais médicaux, les impôts annuels, etc. Prévoir une marge pour ces dépenses contribuera à éviter des surprises désagréables. Faites maintenant la différence entre vos rentrées et vos sorties d’argent mensuelles afin d’obtenir votre revenu net disponible final. Ce montant reflète l’argent dont vous pourrez disposer après avoir payé toutes vos charges et dépenses mensuelles. En fonction de votre revenu net disponible, évaluez combien vous pouvez consacrer au remboursement d’un crédit sans compromettre votre stabilité financière. Le taux d’endettement représente un indicateur important. Il reflète le pourcentage de votre revenu consacré au remboursement de l’ensemble de vos dettes. En pratique le taux d’endettement ne doit pas dépasser 30 % de vos revenus. C’est une condition essentielle pour vous assurer de rembourser confortablement votre futur crédit et éviter des difficultés financières à long terme. Si le montant souhaité vous fait dépasser ce taux, révisez vos prétentions à la baisse en empruntant moins. À défaut, demandez un remboursement sur une durée plus longue en sachant que les crédits à la consommation sont proposés sur 7 ans maximum. De n’importe quelle façon, un banquier ne vous accordera pas le crédit si votre taux d’endettement est supérieur à 30 %.

Évaluez votre réel besoin

Avant de contracter un crédit, évaluez soigneusement votre réel besoin de l’article, du produit ou du service que vous envisagez de financer. Évitez de prendre des décisions impulsives. Prenez le temps de réfléchir avant de souscrire un prêt, surtout pour des achats non essentiels. Posez-vous la question de savoir s’il n’est pas préférable d’économiser ou de payer l’article en plusieurs fois (si le montant n’est pas trop élevé) plutôt que d’accumuler des dettes.

Votre décision est prise : étudiez bien les offres de prêt proposées

Ne vous précipitez pas pour accepter la première proposition de crédit que vous recevez. Utilisez un comparatif pour profiter d’un panel d’offres correspondant à votre profil d’emprunteur et à vos besoins. Comparez les différentes offres de prêt à la consommation reçues, en tenant compte des taux d’intérêt, des frais, des conditions de remboursement, etc. Pour éviter tout piège du prêt conso, il est essentiel de bien étudier le coût du crédit qui vous est proposé. En effet, il convient de vérifier attentivement toutes les dépenses liées au prêt notamment les éventuels frais annexes. Des frais supplémentaires peuvent être inclus, tels que des frais de dossier, frais de garantie, frais de courtage, etc. Pour cela, analysez scrupuleusement :

  • Le type de crédit (amortissable ou renouvelable)
  • La durée du crédit
  • Le taux d’intérêt nominal. Il représente le coût de l’emprunt, exprimé en pourcentage, sans prendre en compte d’autres frais.
  • Le taux annuel effectif global (TAEG) du prêt. Cet indicateur essentiel représente le coût total d’un prêt ou d’un crédit, exprimé en pourcentage annuel du montant total emprunté. Le TAEG englobe non seulement le taux d’intérêt nominal, mais également tous les frais et les coûts associés au prêt. C’est donc un indicateur plus complet que le simple taux d’intérêt nominal.

Attention à l’assurance

Au moment de souscrire à un prêt à la consommation, une assurance emprunteur vous sera proposée et comprise dans chaque mensualité. Elle reste facultative mais vivement conseillée car elle vous protège ainsi que vos proches contre bien des aléas (décès, invalidité, incapacité de travail…). En revanche, l’assurance crédit a un coût non négligeable. Cependant, rien ne vos oblige à souscrire à l’assurance proposée par le prêteur. Vous avez tout-à-fait le droit de vous renseigner par ailleurs et de souscrire une assurance moins chère pour les mêmes garanties.

Faites-vous accompagner par un professionnel

Se faire accompagner pour souscrire un crédit est une démarche judicieuse, à plus forte raison si c’est votre première expérience ou si vous avez des questions spécifiques sur les différentes offres de crédit disponibles. Parmi les professionnels à votre service, vous trouverez :

  • Les conseillers bancaires présents dans les établissements bancaires. Ils vous expliquent les conditions, les taux d’intérêt et vous aident à déterminer quelle option convient le mieux à votre situation financière.
  • Les courtiers en crédit, des professionnels qui travaillent indépendamment des banques et peuvent vous aider à trouver le prêt qui correspond le mieux à vos besoins. Ils ont accès à un large éventail d’offres de différentes institutions financières et peuvent négocier en votre nom pour obtenir des conditions avantageuses.
  • Les conseillers financiers indépendants. Ils vous offrent une vision plus globale de votre situation financière et vous conseillent sur la meilleure approche pour gérer votre crédit. Ils peuvent également vous aider à élaborer un plan financier à long terme.
  • Les plateformes en ligne qui comparent les offres de crédit et vous aident à trouver les meilleures conditions en fonction de vos besoins. Cependant, soyez prudent et assurez-vous que la plateforme est fiable et respecte la confidentialité de vos données.

Plan du site